UNE SOUMISE PUNIES  

MaitresseAnokie 56F  
13 messages
17/8/2017 5h15
UNE SOUMISE PUNIES

UNE SOUMISE PUNIES

La soumise avais accumulée plusieurs punition depuis quelque temps elle en avait en réserve 4 quelle avais écrie comme il ce dois dans son nouveau cartable quelle avait pris soins de bien classée les choses genre recommandations, Devoirs Punitions, Règles et Positions.

Son Maître, quelque jour avant de la voir, la grondas car elle avait ajoutée des règle que son Maître n’avais pas donné, son Maître il dit qu’il n’était pas comptent du tous de ce quelle avais fais et qu’il lui en parlerait, la soumise étais fâcher après elle-même car elle n’aimait pas que son Maître sois fâcher après elle. le Maître lui donnas des instructions a faire pour la punition quelle n’avais pas mis son devoir en ligne, son Maître la ménageas pour ce devoir et elle devais depuis minuit ne plus marcher de bout, elle devais tous faire a quatre pattes, jusqu'à ce que le Maître arrive chez elle, ce soir la elle mis tous ce quelle avais besoins par terre genre un verre et la cuillère par terre pour le lendemain matin quelle puisse prendre son lait au chocolat comme tous les matins, elle fit la même chose pour la bosse a dent, la pate a dent le verre et même la serviette pour aller prendre une douche fraiche le matin, elle avais penser a tous pour quelle n’ai pas de problème a pouvoir prendre ce quelle avais besoins, même le savon et le rasoir pour faire une dernière retouche a les poils. Elle ce préparas en silence car elle savait quelle avais fâché son Maître mais elle ne voulait pas mal faire, mais elle savait qu’elle avait mal fait, après avoir fais tous ces choses dans la salle de bain, elle ce dirigea en direction de la cuisine naturellement a quatre pattes, après elle se dirigea a son ordinateur et mis de la musique pour ralentir l’attente,
Toujours à genoux elle alla se placer devant la porte et bien sur avec le cartable, Lunette, cigarette électronique elle ce plaçât en position Humble il était 8 :00 am, après quelque temps la sonnette retentie elle répondit a son Maître, et ce replaça a la même position, son Maître frappant a la porte et sens bouger la soumise dit d’une petite voix c’est ouvert Maître, tous son corps ce mis a vibrait car durant l’attente elle ce chicanât elle-même de l’erreur quelle avait commis, toujours en position humble elle lui dit bonjour Maître, il ne répondit pas tous de suite, mais la soumise ne pensait ca une chose, de faire que son Maître lui pardonne sa bêtise quelle avais commit. Au plus profond d’elle-même elle savait quelle sens tirerait pas comme sa. Son Maître la caressant doucement et regarda si sa slut étais mouillée, elle était bien mouiller. Il la pis pas les cheveux et lui fit sucer son Maître en plusieurs reprise elle eux des au de cœur mais elle fessait tous pour ne plus en avoir son Maître a un moment donner éjaculas et la soumise eux un peux de sperme dans la bouche et vit que le Maître en avez sur sa main elle prit son courage et lécha le sperme. Elle était fier d’elle pour le sperme. Il lui demanda d’apporter le cartable pour voir son travaille quelle avais fait.

Son Maître la félicitas de la façon quelle avais bien placé les séparateurs dans le cartable et que tous étais écrie a l’ordinateur pour bien comprendre ce quelle avais écrie, même avec les fautes il comprenait ce quelle avait écrie, il lui parla de sa grosse bêtise quelle avait fait elle ce sentait tellement petite, pour pas en rajoutée elle l’écoutait religieusement sens dire un mot, arriver a la page des punitions elle savait que ce jour était arrivée. Elle devait prendre les punitions sens jamais dire le rouge car elle les méritait grandement, elle en avait déjà commencé une en marchent a quatre pattes depuis minuit, son Maître réchauffant sa peau un peux et le premier coup arriva, comme le Maître ne lui avait pas dit que c’était la punition 1 ne pas avoir terminé la phrase par oui Maître au téléphone, alors que le Maître donnais des instructions à sa slut. Il recommençât la punition et la soumise ce mis a les compter comme il ce doit, Il lui demanda ou était le tube avec les 2 fouets a une branche et la cravache, (les trous morceau que la soumise déteste) mais il en dit rien car elle devait subir ces punitions sens trop ce plaindre. La deuxième punition arriva, (Pour avoir essayé de rendre son Maître inconfortable avec mes écries) 5 coups de cravache, je devais attendre quelque secondes avant de demander le coup suivant.

Il donnait une pause a la soumise qui étais contente de la pause, le Maître lui apporta une bouteille d’eau quelle le remercia, il ma mis dans le lit et son Maître la caressait doucement et la fit jouir, elle ne pensait pas pouvoir avoir ce privilège la avec les punitions quelle avait en banque.

Il partir tous les deux pour aller diner, a leur retour il en restait deux punitions oui, oui deux, car en tous il en avait cinq, vous allez comprendre bien tôt.

En entant la soumise ce pencha pour enlever les souliers a son Maître, malheur elle venait de faire une faute grave, elle était encore vêtue et pour temps elle savait les règles, le Maître lui donna une chance et lui dit tu oublie quelque chose ma slut son cerveau roulait a 100 milles a L’heure il l’agrippa par les cheveux et il dit déshabille toi et il la lâcha et encore une fois la soumise sens voulait. Elle déshabilla son Maître et comme une bonne chienne suivait les instructions a la lettre, avec un des fouets a une branche le Maître dit la punition suivante il dit pour avoir mis le Maître dans l’embarra, la soumise dit au Maître non Maître celui la on la fait et un coup de fait retentie, il regarde le cartable et vois que oui il a été fais il reprend et dit pour avoir oublier et faire attendre son Maître pour la première punition, cette fois les coups sont sur les seins et dessous les seins que le comptage est dure, mais toujours pas de couleur rouge, le Maître la ménage car il lui donne que quatre coups, m’intentent c’est la cinquième punitions cella elle est très grave et la soumise prend son courage a deux mains et espère que son Maître va lui donner la punition quelle mérite pour avoir rajoutée des règles que une soumise na pas le droit de faire, je la mérite grandement et je vais tous faire pour endurer le mieux que je peux et dans ma tête me dit slut tu na pas le droit de dire rouge sur cella et j’espère que ton Maître va faire que tu t’en souvienne pour toujours, il me demande de me placer comme il ce doit sur le divan, (je me dit au Mon Dieu il prend le fouets a une branche) il me demande si je suis prêt je ne peux pas lui dire non je dois être punie sévèrement pour cette offense que j’ai fais avec les dents serrer je lui dit oui Maître merci Maître, il commence quand le coups arrive sur ma peau sa pince un peux sur le coups mais c’est quelque seconde après que la douleur monte, je me dit aaaaa mon dieu ma en avoir combien de cella? Mais mon Maître attend que je dire les mots que je dois dire, il est patient en attendant que je les dise il me fait passer la douleur en me passent le doigt, quelle plaisir mais je n’ai pas le droit de jouir car je dois avoir cette punition. Je reussi a dit la phrase et mon Maître continue et il attend en me caressent que je redire la phrase et me dit tu ne jouie pas, je répond non Maître merci Maître, a le troisième coups mes larmes coule de douleur mais je me dit tu la méritée et subit ma fille, mon Maître place le vibro et dit aller si tu veux jouir tu dois finir cette punition que tu va te souvenir le troisième coups sens le vouloir un peux de sang se fais voir le Maître s’excuse il me voulais pas ca, la soumise entre ces sanglot dit a son Maître adorée pas grave Maître je le mérite, je redit la phrase que m’intentent je connais par cœur il me dit tu es sur que tu en veux un autre et sa va être le dernier, je lui répond oui Maître je le mérite. Et les derniers coups ce fais sentir. A la seconde mon Maitre fait pour que la jouissance vienne sur le bord et il me dit la jouie te donne le droit de jouir deux fois. A la première jouissance je ne sens plus la douleur le plaisir prend place a la douleur qui c’est calmée, je jouie et quand je commence à descendre il recommence de plus belle et je me souviens pas combien de fois sa a fais les montagnes russe.

Merci Maître adorée de la bonne éducation que vous me donnez, je l’apprécie grandement.


Infinimentdesir 63H
1 message
25/8/2017 12h07

Si je vous punissais pour chaque faute d'orthographe je pense que vous rendriez l'âme...


succulent960 57H
441 messages
26/8/2017 2h12

oui infiniment, j'ai arrété de lire trop, desagreable et apres on dis que les jeunes ne savent plus ecrirent....


steatch1 37H
18 messages
5/9/2017 15h14

tu mérites


Devenez un membre pour ajouter vos commentaires sur ce blog