MOI
 
j'ai publié des articles qui sont dans la rubrique "Article" et maintenant je les publierais sur mon blog
Affichage titre | Recommander à un ami |
URGENT ET TRES IMPORTANT!!!!!
Publié :16/6/2019 22h17
Dernière mise à jour :18/6/2019 9h19
91 vues
[post C:\Users\Didier\Desktop\MOUETTE.jpg]

A signer au plus vite!

Didier.
11 commentaires
HISTOIRE DE MOTARD!
Publié :15/6/2019 9h46
Dernière mise à jour :19/6/2019 2h09
104 vues

Un motard marchait dans la rue quand il a été accosté par un sans-abri particulièrement sale et minable qui lui a demandé de l’argent pour manger.

L'homme a sorti son portefeuille, prit un billet de 20$ et a demandé : " Si je te donne cet argent, tu vas acheter de la bière avec ça au lieu de manger ?"

" Non, j'ai dû arrêter de boire il y a des années," répondit le sans-abri.
" Va tu dépenser cet argent pour des pièces de moto au lieu de manger ?" demanda l'homme.
" Vous êtes fou !" répondit le sans-abri. " je n'ai pas eu de moto depuis 20 ans !"

" Eh bien, dit le motard , je ne vais pas te donner de l'argent. Au lieu de ça, je vais te ramener à la maison pour une douche et un super repas préparé par ma femme."

Le sans-abri était stupéfait. " Ta femme va être furax contre toi si tu me ramène chez toi "
Le motard répond .......

" C'est pas grave. L'important c'est qu'elle voit à quoi ressemble un homme après qu'il ait arrêté de boire et de faire de la moto."

Didier.
11 commentaires
GEORGES 2
Publié :6/6/2019 13h43
Dernière mise à jour :12/6/2019 10h26
149 vues

Et bien voilà mon post a encore été supprimé, c'est le deuxième sur peu de temps qui disparait.
Voilà la raison: inappropriate_sub_categories .
Ils feraient peut-être mieux de virer toutes celles et ceux qui essaient d'utiliser le site pour se faire du fric ou de supprimer les fakes. Mais non on préfère supprimer la photo de la tombe de Georges!

Vous apprécierez.

Didier.
8 commentaires
GEORGES.
Publié :4/6/2019 12h03
Dernière mise à jour :9/6/2019 10h22
220 vues

De passage à Sète au cimetière du Py, je suis allé dire bonjour à ca bon vieux Georges,

Des bateaux j'en ai eu beaucoup,
Mais le seul qui ait tenu le coup,
Qui n'a jamais virer de bord mais virer de bord,
Il naviguait en père peinard
Sur la grand mare des canards
Et s'appelait "Les Copains d'abord",
"Les Copains d'abord"!

Voilà ce qu'il m'a dit. Il m'a demandé aussi de bien vous saluer tous, avec un salut spécial pour Annie. Cela voudrait-il dire qu'Annie lui a fait le même effet que Fernande?? Faudra lui demander des explications! Ici il fait beau mais le vent a commencé à se lever et à souffler. Cela me fait franchement chier.

Bonne soirée.

Didier.
15 commentaires
VACANCES!
Publié :30/5/2019 20h10
Dernière mise à jour :2/6/2019 21h25
237 vues

Comme chaque année à pareille époque, une petite semaine dans le Sud de la France près de Montpellier. Peut-être un peu moins présent!
Bonne journée à vous.

Didier.
9 commentaires
DICTEE.
Publié :21/5/2019 22h09
Dernière mise à jour :24/5/2019 21h33
619 vues

La maîtresse fait une dictée en classe, Albert en fait une version spéciale!

Dans la cuisine du vieux chalet.

Un rai, au fond d'une petit poêlon, réchauffe. Et il dore sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chalet est bien tranquille. Pour le diner tout sera grillé, appétissant, fondant! Le fromage est posé sur un plat ravissant. Sans doute, d'une bouchée, il sera avalé! Le saucisson gros et bien tendre sera coupé en rondelles. Et sur un plateau, le chocolat bout, le verser sera délicat et dangereux! D'un seul coup il écume et gorge le chalet d'un bon et tranquille parfum.

La version d'Albert.

Dans la cuisine du vieux chat laid.

Un rat vit au lit au fond d'un petit poêle long. Réchauffé il dort sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chat laid est bien tranquille. Pour le diner, tout ce rat gris et appétissant fond dans le fromage. Et posé sur un plat, ravi, sans s'en douter, d'une bouchée il sera avalé. Le sot, si son gras est bien tendre, sera coupé en rondelles et servi sur un plat. Oh le choc, holà! Bouleversé ce rat délicat est dangereux! D'un seul coup, il écume, égorge le chat laid d'un bond et tranquille part. Fin.

A chacun sa vision des choses.

Bonne lecture.

Didier.
13 commentaires
PARLER POUR NE RIEN DIRE.
Publié :14/5/2019 9h45
Dernière mise à jour :15/5/2019 22h08
527 vues

Avez vous déjà entendu l'expression quot; Parler pour ne rien dire". J'ai regardé une partie de la cérémonie en hommage aux deux militaires tués en Afrique. Tout le monde est là!! Il faut se faire voir! Tout le monde affiche une tête de circonstance!! La FRANCE est fière de ses héros!! La FRANCE les a envoyé et ils savaient qu'ils ne pouvaient ne pas revenir!!
Ils sont tombés pour la FRANCE.
Le plus intelligent aurait été de ne pas les envoyer, car s'ils sont des héros et que la FRANCE n'oublie pas et n'abandonne pas ses s et ses héros, demandez aux deux épouses et aux s ce qu'ils pensent de la disparition de leurs époux et papa.
Oui la FRANCE est fière de ses héros, ça leur fait une belle jambe maintenant entre quatre planches!!
Mais à partir de midi on a commencé des interviews, des personnalités des anonymes. Tout le monde a trouvé cela émouvant, prenant, que l'on soit connu ou inconnu tout le monde avait la même réponse à la même questionquot; Qu'est ce que vous avez ressenti?". Et c'est là que prenait tout son sens cette phrase: "Parler pour ne rien dire!" Certains ont même sacrifié leur pose déjeuner pour assister à la cérémonie! Quel sacrifice!!
Mais les deux pauvres types sont morts et bien morts et ils se foutent pas mal de toutes les cérémonies!
C'est mon avis et vous n'êtes pas obligé de le partager!!

Didier.
7 commentaires
SLIP SLIP SLIP HOURRA!!!
Publié :1/5/2019 21h37
Dernière mise à jour :5/5/2019 22h25
670 vues

Cher amis membres de dmec.com, je veux ici lancer une action humanitaire pour venir en aide à un membre éminent du site. Comme vous pouvez le voir sur sa photo de profil notre ami F.R. est dans la dèche et ne peut même plus se payer un slip!
J'en appelle à votre bon cœur et à votre générosité!
Envoyez vos dons à son attaché de fesses, non pardon de presse à l'adresse suivante:

SIMON CUSSONET
PLACE DE L'EGLISE
TUSSAURAIT/ L'HEURE

Merci pour lui.

Didier.

PS: réalisé avec l'accord de FR, merci à lui!
13 commentaires
UN AUTRE AVIS
Publié :17/4/2019 11h21
Dernière mise à jour :21/4/2019 21h56
706 vues

 UN AUTRE AVIS SUR LA RECONSTRUCTION DE NOTRE DAME!

Notre-Dame de Paris au lendemain de l'incendie du 15 avril 2019. Photo prise depuis le Panthéon, le 16 avril 2019 | Ludovic Marin / AFP

«Il ne faut pas reconstruire…



Bérengère Viennot

Notre-Dame de Paris au lendemain de l'incendie du 15 avril 2019. Photo prise depuis le Panthéon, le 16 avril 2019 | Ludovic Marin / AFP© Fournis par SLATE Notre-Dame de Paris au lendemain de l'incendie du 15 avril 2019. Photo prise depuis le Panthéon, le 16 avril 2019 | Ludovic Marin / AFP

«Notre Drame», titre si magnifiquement le quotidien Libération du lendemain de l'incendie, qui affiche la flèche embrasée de notre cathédrale nationale vacillant et sur le point de succomber. Le drame de tous les Parisien·nes et de tous les Français·es, le mien, le vôtre aussi sans doute, celui de toutes celles et ceux qui aiment un tant soit peu l'art, le Moyen Âge, Esmeralda, let-le-Duc, Jésus, Paris, l'argent des touristes, la messe, les selfies devant les vieilles pierres, les vitraux et les gargouilles, bref, c'est le drame de tout un chacun, c'est un drame consensuel.

Lundi soir, je suis montée au Sacré-Cœur, j'ai regardé et j'ai pleuré. Ancienne médiéviste, Parisienne viscérale, mes raisons à moi sont historiques, culturelles et personnelles et elles sont respectables, autant que les vôtres, quelles qu'elles soient. Depuis que les dernières braises sont éteintes, sur tous les médias j'entends ce cri unanime: reconstruisons!

Tout le monde est d'accord là-dessus et en premier lieu le président de la République dont il n'est pas question de penser qu'il puisse opportunément y trouver une aubaine pour unifier le pays en temps de crise sociale, bien entendu. Des fonds sont miraculeusement débloqués; le calvaire du financement des biens publics semble connaître un moratoire grâce, entre autres, au don des marchands du temple (avec de possibles déductions fiscales à la clé), grâce à notre père l'État et bientôt aux oboles des petites gens qui veulent, d'un seul élan, que Notre-Dame renaisse de ses cendres.

À LIRE AUSSI Notre-Dame, emblème de la France des droits de Dieu et de la France des droits humains

Je ne vais pas vous faire l'affront de raconter la splendeur de Notre-Dame; il suffit de lire Hugo (soit dit en passant, vous l'avez lu, vous, Hugo? Moi oui, il y a longtemps, et je me souviens avoir souffert au fil de pages entières d'interminables descriptions de gargouilles, avant de l'avoir refermé avec, parxalement, la sensation d'avoir reçu un merveilleux cadeau esthétique et littéraire. Vous qui, à en croire Amazon, avez sans doute acheté Notre-Dame de Paris aujourd'hui, armez-vous de patience, ne lâchez pas: parfois c'est chiant dans le détail, mais à la longue on en sort grandi. Bref).



Notre-Dame, œuvre religieuse, historique, littéraire, est –était– splendide, et on la pleure. Mais est-elle morte, ou est-ce une grande brûlée qui vivra quand même? Que faut-il lui souhaiter? Devant ce cri des fidèles et des athées, cette prière commune de résurrection, je me sens soudain seule dans un désert à penser: ne reconstruisons pas Notre-Dame.

Bien sûr, il ne s'agit pas de raser ce qu'il en reste. Il faut même consolider ce que les flammes de l'enfer ont épargné, faire en sorte qu'elle ne soit un danger pour personne et qu'on puisse la rouvrir au peuple de Paris et à tous les gens qui viennent la voir du monde entier. Mais la reconstruire? Non.

Ce ne sera qu'une reproduction

Ce monument religieux élevé à la gloire de Dieu à une époque où Il était le début et la fin de tout et l'explication de chaque phénomène obscur; naissance, maladie, mort, bubons, calvitie, caprices du climat et croisades en tout genre, est en 2019 avant tout un objet culturel et historique dont la beauté et la persistance à travers les siècles sont reconnues tant par les chrétien·nes qui viennent y faire des génuflexions que par les fidèles d'autres religions ou les athées épaté·es par tant de grâces. D'un point de vue strictement politique, depuis la séparation des Églises et de l'État en 1905, Notre-Dame ne peut être considérée que comme un monument historique au même titre que le Louvre ou le château de Versailles. Il est donc normal qu'un budget de reconstruction lui soit consacré. Or il ne s'agit plus seulement de budget national: nos milliardaires versent leur obole, la région ouvre les cordons de la bourse et les particuliers sont invités à contribuer dans le cadre d'une grande souscription nationale qui n'est pas sans rappeler celle qui finança le Sacré-Cœur (40 millions de francs à l'époque, pour une basilique dont l'érection devait, on le rappelle, laver les crimes de la France après la Commune).

Reconstruire la cathédrale, symbole religieux et très catholique, avec l'argent de l'État, des puissants et du peuple? On me dit dans l'oreillette (et on ne manquera pas de me crier sur les réseaux sociaux) que je n'y suis pas, ce n'est pas cette Notre-Dame-là que nous voulons rebâtir mais le chef-d'œuvre d'architecture, le refuge de Quasimodo, les combats de la Libération, l'histoire de l'île de la Cité qui doit se perpétuer et ne pas changer d'un iota par la faute d'une malheureuse étincelle. J'entends et une partie instinctive de moi approuve cette démarche; mais non, ce n'est pas une bonne idée. Ce monument-là a brûlé. Il n'existe plus. Et ce qu'on reconstruira, à l'identique ou, plus probablement, avec des variantes de matériaux modernes et plus sécurisés, ce ne sera qu'une reproduction, un peu à la manière de la grotte de Lascaux dont seule la copie est visitable par le commun des mortels.

Une cathédrale est bâtie pour l'éternité. Et voilà qu'en France, la cathédrale de toutes les cathédrales s'effondre, ou presque. Voilà qu'elle nous abandonne, qu'elle nous lâche, après plus de huit siècles d'existence et de rénovations à la gloire de notre génie. La cathédrale est éternelle, or ce sont des humains qui l'ont dressée vers le ciel –et quels humains! Nos ancêtres du Moyen Âge, qui n'avaient que leur force et leur intelligence pour sculpter et construire! Au prix de combien de larmes, de vies, de sang! (C'est le moment ou jamais de (re)lire le merveilleux Les Piliers de la Terre, de Ken Follett, et d'y suivre la construction d'une cathédrale en Angleterre) Donc nous, les êtres humains qui avons construit cette œuvre, par elle nous le devenons aussi. La cathédrale est le miroir de notre éternité; elle était là quand nous sommes né·es, elle sera là quand nous mourrons et en elle, nous vivrons encore.

Cet incendie est aussi un épisode de notre histoire

Le feu du 15 avril nous met devant cet insupportable fait accompli: il n'y a pas d'éternité. Même pas, et surtout pas, celle qui a été fabriquée par et pour l'humanité. Nos projets d'infini ont pris feu, nous mettant face à notre propre imperfection et à notre finitude. C'est ça, qui est insoutenable. Nous sommes en deuil car nous avons perdu une amie chère, et nous en traversons une des premières étapes: le déni. Pourquoi reconstruire Notre-Dame? Parce qu'elle était la beauté, le symbole de l'aspiration de l'être humain à se dépasser et à créer des œuvres superbes au service d'idées plus grandes que lui, ou parce que c'est, simplement, un témoin de notre histoire commune?

Mais nous savons encore créer la beauté, nous savons mieux que jamais fabriquer des monuments qui se dressent vers un ciel où tant d'entre nous cherchent des réponses. Nous possédons encore des témoins de notre histoire, surtout dans et autour de l'île de la Cité. Ce qui nous est insupportable, c'est la disparition, devant nos yeux impuissants, de la certitude que nous sommes immortel·les. C'est pour cela que tous et toutes, nous voulons reconstruire Notre-Dame, comme si elle n'était jamais tombée, comme si l'incendie ne s'était jamais produit. C'est une des rares manières qu'il nous reste de réparer ce qui s'abîme. Nous qui sommes si impuissant·es à réparer la Terre qui se dégrade sous nos pieds, nous voulons au moins apporter à nos âmes paniquées la consolation de nous dire que nous sommes tout de même capables de créer une forme d'éternité.

Que faire alors de la dépouille de Notre-Dame? Consolider la structure, qui est encore debout, la protéger d'un nouveau toit, rouvrir le lieu en le conservant tel qu'il est devenu et en faire un memento mori du XXIe siècle, pourquoi pas? Comme nous visitons les vestiges de châteaux forts, visitons les ruines de Notre-Dame en prenant conscience qu'avec elle, c'est une partie de notre civilisation qui est partie en fumée, que ce malheureux incendie est aussi un épisode de notre histoire, une page qui se tourne et qu'il faut l'assumer, avec ses cicatrices et ses pertes, faute d'assumer le reste.

À LIRE AUSSI Après Notre-Dame, une levée de fonds pour des églises noires incendiées en Louisiane

Et les sous, qu'en ferions-nous? J'ai beau être athée jusqu'à la moelle, je suis très tentée de crier au miracle en voyant que Notre-Dame a réussi à dégoter une somme si folle dans un pays officiellement si fauché. Près d'un milliard d'euros, tombés en vingt-quatre heures de l'escarcelle des plus fortuné·es... Serait-il compliqué de réorienter une telle offrande pour lui trouver un usage bénéficiant au plus grand nombre?
2 commentaires
NOTRE DAME DE PARIS.
Publié :16/4/2019 9h00
Dernière mise à jour :18/4/2019 5h19
716 vues

Solide perte que Notre Dame de Paris détruite par le feu. Je ne parle pas du côté religieux mais du côté architectural et historique du bâtiment. Et notre bon François (le pape) qui appelle à de généreuses donations pour reconstruire l'édifice. C'est vrai j'avais oublié que l'église était pauvre. Il suffit pour s'en convaincre de visiter les vitrines de vêtements sacerdotaux dans les caves du Vatican pour s'en convaincre, des vêtements cousus d'or et de pierres précieuses. Des collections qui valent des millions! Mais vaut mieux demander de l'argent aux autres. C'est ce qui me gêne dans l'église, ils sont riches à milliards, mais ce sont les autres qui doivent être généreux!
Enfin dommage pour Notre Dame. Pour la reconstruire à l'identique il va falloir dénicher des compagnons connaissant encore les techniques ancestrales.

Didier.
15 commentaires
OSERAIT-ON PARLER DE MOURIR DE RIRE!
Publié :15/4/2019 12h59
Dernière mise à jour :18/4/2019 21h39
702 vues

Le comédien britannique Ian Cognito est décédé alors qu'il jouait un spectacle dans le sud de l'Angleterre. Il a été victime d'un malaise cardiaque sur scène jeudi soir dans le bar The Atic à Bicester.

L'organisateur du show, Andrew Bird, a précisé à la BBC que Ian Cognito ne se sentait pas bien avant de monter sur scène, mais avait insisté pour se produire devant le public. Le comédien de 60 ans a même plaisanté sur son état de santé durant son spectacle: "Imaginez si je mourais devant vous", a-t-il notamment déclaré. L'homme de 60 ans s'est assis sur un tabouret en respirant fort avant de rester silencieux pendant cinq minutes. L'artiste qui avait débuté sa carrière dans les années 80 est mort sur place.

L'humoriste anglais Jimmy Carr a précisé que "le public pensait qu’il s’agissait d’un sketch".

"Seulement 10 minutes avant de s'asseoir, il a plaisanté sur le fait d'avoir un accident vasculaire cérébral (...) Nous sommes sortis très malades. Nous sommes restés assis là pendant cinq minutes à le regarder, riant de lui", a expliqué John Ostojak, témoin de la scène.

"Tout le monde dans la foule, moi compris, pensait qu'il plaisantait. Même quand je marchais sur scène et que je touchais son bras, je m'attendais à ce qu'il dise 'boo' ", a expliqué Andrew Bird, gérant du Lone Wolf Comedy Club. Des infirmières et un policier, qui assistaient au spectacle, ont tenté de le réanimer, mais il était trop tard. Il est décédé d'une crise cardiaque.

Triste!!

Didier.
11 commentaires
AVION!
Publié :10/4/2019 22h09
Dernière mise à jour :13/4/2019 23h01
719 vues
Dernier essai!!

[blog CUsersDidierDesktopAVIONjpg]
12 commentaires
BRIGITTE.
Publié :2/4/2019 23h04
Dernière mise à jour :17/4/2019 9h44
848 vues

Brigitte publie des posts avec des titres accrocheurs! Lorsque j'essaie d'aller sur son blog, j'ai une fenêtre qui me dit que: "VOUS N'ÊTES PAS AUTORISE A VOIR CE BLOG!"
Et quand j'essaie de regarder son profil, il n'est pas disponible!
Est la même chose pour vous? J'ai essayé de devenir ami, les demandes ne partent pas, et je lui ai écrit pour savoir s'il y avait un problème, jamais eu de réponse!

Didier.
12 commentaires

Pour créer un lien vers ce blog (REDMAMBA5), utilisez [blog REDMAMBA5] dans vos messages.

 REDMAMBA5 63H
63 H
Juin 2019
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
            1
 
2
 
3
 
4
1
5
 
6
1
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
1
16
1
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
           

Derniers visiteurs

Visiteurs Age Sexe Date
medi441000  54H20/6
MalicieuXXX77  42H19/6
Roland1855  19H18/6
ben12063  31H18/6
Sbkha  29H18/6
Roland10  57H17/6
PamelaW36  57T17/6
jazztrans 50H17/6
annelye 45T17/6
effer2910 55H17/6

Les commentaires les plus récents par d'autres

Publication Poster Date de publication
HISTOIRE DE MOTARD! (11)Roland1855
18/6/2019 22h01
URGENT ET TRES IMPORTANT!!!!! (11)Roland10
17/6/2019 14h26
GEORGES 2 (8)effer2910
11/6/2019 22h40
GEORGES. (15)Roland10
6/6/2019 14h33
VACANCES! (9)annelye
1/6/2019 9h42
DICTEE. (15)PamelaW36
24/5/2019 14h08
QUELQUES MAXIMES! (13)14mavina
16/5/2019 12h42
PARLER POUR NE RIEN DIRE. (7)Roland10
15/5/2019 16h19
SLIP SLIP SLIP HOURRA!!! (14)effer2910
4/5/2019 12h13
UN AUTRE AVIS (3)microp2018
21/4/2019 6h45
OSERAIT-ON PARLER DE MOURIR DE RIRE! (11)petergun40
18/4/2019 18h38