Mots jetés
 
Bienvenue sur mon blog !
Affichage titre | Recommander à un ami |
Sommaire
Publié :7/3/2016 14h10
Dernière mise à jour :15/10/2017 6h03
64686 vues

Vous trouverez sur ce blog un peu de tout et aussi du n'importe quoi.
Je vous souhaite autant de plaisir que j'en ai eu à mettre tout ceci en ligne.

N'hésitez pas à laisser un commentaire ici, je serai seul à le voir .


Humour
Proverbes et citations - Mal de gorge - C39tait il y a un sicle - Pourquoi offrir des fleurs - Censure - Rbus - Onomatopes - Sales gosses - phmride - Dieux et desses - Animals le mouton - Animals c39est de l39anglois le cochon - Animals le cheval - Animals la belette - langue xyloglotte - Citations bis - Enfin, c'est fini la Saint Valentin - D'avance, pardon et bisous - Ne tombez pas dans le panneau - Le porno c est creatif - Sexe oral - Restons poli - Bonnes manires - Histoire de saint - 8 mars - Blague du lundi mes sensibles s'abstenir - Journe de la langue franaise - On peut jouir de diffrentes faons mais - Halte au sexisme - C39est le printemps - Michel Audiard - Le monde tait moins beau avant JCVD - Pques, c39est pas clair - Aphorismes et apophtegmes - Dac - Allen Woody tout - Poisson d39avril - Chers voisins - Animaux - News - Blagues du jour - Proverbes la con Mto - Encore des proverbes la con - Pas mieux aujourd39hui - Vies de couples - Besoin du mdecin - Sexe, sexe, sexe - Jeux de mots pourris en images - Trous - Mais qu39estce que tu dis - Samedi, c39est le jour des courses - 1 mai - Schtroumpfs - Pompier - XIX Symposium Science - Masturbation - Hommes sweet hommes - Numrique - Rencontres - Addictions - Panne des sens - Vidange - XX Symposium Addictions - Pourquoi j39aime l39Euro 2016 - ge - Fte des pervers - Prendre son pied - Martine - Bonne fte des paires - Caramba - Lundi - Musiques - Bye Britain - Plages - Vacances - Astrosexe Belier amp Taureau - Astrosexe Gemeaux Cancer - Astrosexe Lion amp Vierge - Astrosexe Balance Scorpion - Astrosexe Sagittaire amp Capricorne - Astrosexe Verseau amp Poissons - Sous les jupes - Montremoi ta timidit - Les 7 pchs capitaux - XXI Symposium Mon bulletin scolaire My report card - Y'en a bien une qui va vous faire rire - Peuttre l alors - Jurons, injures et autres insultes - Cest bientt la rentre - Penses du jour - Frdric Chopin Prlude op28 n4 - Scurit - Fond de tiroir - To be or not to be - blagues de gros cons - Je ferai mieux plus tard, c'est samedi - Femme qui rit - Les Humains, Dieu et le Sexe - Les dix bonnes raisons de pratiquer la masturbation - Vu dans la presse - Circulez, ya plein de choses voir - votre avis, quelle est lorigine de la fte dHalloween - Blagounettes du mardi - 11 novembre 1111 - Ils sont morts aujourd39hui - Le froid arrive - Caf - Ah, la magie de Nol Les cadeaux, les enfants et leurs questions - Sausage Party - Jalousie - Rveillon - La Grippe - Voil pour aujourd39hui - Grimper aux rideaux - Mettre la main au panier - Prsidentielle - Le manque de sexe, cest pas bon - Et le sexe, ils en pensent quoi nos candidats - Des lunettes qui dshabillent - Culotte, ou pas culotte - Dessins - Journe mondiale de la plomberie - SMS - Animals le pigeon - Gare au gourou ou ou ou ou ou ou - Poisson d39avril - Dicton - C39est quoi un jeu de mots - Lamour au tlphone - Ditesle avec un teeshirt - Canicule - 32 Ah Quelles belles vacances - In vino veritas - Graphiques - La pomme nest pas le fruit dfendu - INTERDICTIONS - SOURIRES - PERLES
Images
Rondes et trs belles - Couples - Partouses - Oh my god - Au menu ce soir - C39est le printemps - On n'est pas de bois - Remde d39un dimanche matin - Essais Gif anims - Schtroumpfs - Pompier - XIX Symposium Science - Hommes sweet hommes - Numrique - Rencontres - Addictions - Panne des sens - Envie - Pour bien commencer la journe - Martine - Bonne fte des paires - Illusions sexuelles - Musiques - Illusions sexuelles 2 - Bye Britain - Plages - Vacances - Astrosexe Belier amp Taureau - Histoire d39O - Astrosexe Gemeaux Cancer - Astrosexe Lion amp Vierge - Astrosexe Balance Scorpion - Astrosexe Sagittaire amp Capricorne - Astrosexe Verseau amp Poissons - Vous aimez la dco - Sous les jupes - Montremoi ta timidit - Regardemoi - Les 7 pchs capitaux - Y'en a bien une qui va vous faire rire - Peuttre l alors - Jurons, injures et autres insultes - Cest bientt la rentre - Penses du jour - Scurit - Fond de tiroir - To be or not to be - blagues de gros cons - Femme qui rit - Les Humains, Dieu et le Sexe - Les dix bonnes raisons de pratiquer la masturbation - Jaime cuisiner - Circulez, ya plein de choses voir - Images - Informations Capitales - Confessions humides - Avec douceur - Sduction - Mais questce que cest - Le froid arrive - Caf - Chatons - Ah, la magie de Nol Les cadeaux, les enfants et leurs questions - Sausage Party - Jalousie - Mon beau sapin - Un peu de sport aprs les excs du rveillon - Rveillon - La Grippe - Voil pour aujourd39hui - En vrac - Grimper aux rideaux - Mais que faire pour se protger du froid - Mettre la main au panier - Prsidentielle - Jaurai ta peau - Le manque de sexe, cest pas bon - Balade en fort - Dsuet - Des lunettes qui dshabillent - Culotte, ou pas culotte - Lesprit mal plac - Dessins - Ordres ou dsordres - Journe mondiale de la plomberie - Quand les glises taient obscnes - Journe mondiale de la minijupe - Dans mon jardin, questce quy a - Hmmm se lever tt les matins d39t - 32 Ah Quelles belles vacances - Mariages - Jeju Love Land
Jeux & Sondages
Rbus - Pour ou contre la capote en glaise - Ya pas grand monde sur le site ce soir parce que - Les lieux les plus rotiques pour - Mais qu'estce donc - Partage des tches mnagres - Mesdames, comment vous aborder - votre avis, quelle est lorigine de la fte dHalloween - Du soir ou du matin - Mais questce que cest - Vous naimez pas Nol - Mais qu39estce que c39est - a y est, ils sont l - Exhib - Tes au poil poil
Poésie (enfin, si on veut !)
Je regarde les filles - Pastiche toutes mes excuses Paul Verlaine - Toi - Plastique - Profil chographie - Intelligence artificielle - Adam et Eve, le coup de la pomme - Mary - Fluides - Germaine - Eldorado By Edgar Allan Poe - 69 Non 6 puis 9 - Parking public, un soir d39hiver - Exhib - Mlanie - Brassens - Belle jouisseuse - Lesprance - Elle aime ma queue mais pas que - Membre de la bande - Remde d39un dimanche matin - Dans les filets de la toile - Souvenirs - Mes jeux avec les mots sur ta langue - C39est moi qu39ai la plus grosse - Qu39importe - Ton sexe - Sous les jupes - Regardemoi - Chaleurs - Hmmm que c'tait bon - Yes Cest le weekend - Jai lme slave - Balade en fort - A stranger in your strange world - Youpi, cest le printemps - Vitamine D - Impudeur - Une petite branlette - Dans mon jardin, questce quy a - In vino veritas
Textes
Au bureau - La queue - Rveil - Quand nous nous rencontrerons - Rencontre pisode 1 - Gaston Texte intime publi la demande expresse de qqu39une mais je ne sais pas si c39est judicieux - Horoscopes - Carpe diem - Instrument trange Qui suisje - Le Petit Chaperon Rouge - La petite fille aux allumettes enfin presque Cendrillon - Genres, Sexes, Amours - Femmes, femmes, femmes - Petite histoire poursuivre si le cur vous en dit - Au menu ce soir - Poisson d39avril - Baisers - Ftichisme - QuiEtesVous - Humeur du soir - Superstitions - Soir de tempte - Soir de fte - Soir de nostalgie - Soir dclaircie - Panne des sens - Fte des pervers - Pas - Prendre son pied - Envie - Lundi - C39est moi qu39ai la plus grosse - Astrosexe Belier amp Taureau - Astrosexe Gemeaux Cancer - Astrosexe Lion amp Vierge - Astrosexe Balance Scorpion - Parkings forestiers, un soir d39t - Astrosexe Sagittaire amp Capricorne - Soir d'extase - Astrosexe Verseau amp Poissons - Montremoi ta timidit - Les 7 pchs capitaux - Soir dablutions - Pourquoi jaime tant le prlude op28 n4 de Chopin - Odille Fillod - Let it be - Ddicace un ami - Confessions humides - Sduction - Cioran - Soir de jardinage - Le solstice de lorgasme - Do viennent les symboles de Nol - Ma belle jouisseuse - Mettre la main au panier - Prsidentielle - Dsuet - Maudits mles - Poisson reptilien - Pourquoi fautil rire du sexe - In sex, no law, except those of shared pleasure - Barbara - C39est quoi un jeu de mots - Soir de cauchemar et de jouissance - 30 Dream - Lamour au tlphone - Journe mondiale de la minijupe - Canicule - Bouteille la mer - Bouteentrain - On sen doutait mais cest mieux quand la science le confirme - 33 Normal ou pas - La pomme nest pas le fruit dfendu
0 commentaires , 3 En cours
PERLES
Publié :15/10/2017 5h29
Dernière mise à jour :16/10/2017 21h42
319 vues
Bien sûr, ça fait rire mais que celui ou celle qui n’a jamais eu la fourche qui a langué jette la première pierre.
J’y trouve parfois de la poésie, j’aurais aimé avoir les avis de Breton, Desnos, Éluard…. sur ces maîtres es exquis cadavres.

Avec cette fille, on n’est vraiment pas sur la même longueur d’ongle. Elle monte tout le temps sur ses grands cheveux.



C'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire des limaces.


Ça n’est pas qu’il se rase le crâne, c’est qu’il n’a plus un caillou sur la tête.


Je suis têtue comme une moule.



Mes cheveux, j'aimerais qu'ils soient tout raides, comme ceux des oiseaux.



J'ai été pompeuse des sens.



Tu les emmerdes avec un grand A.


Il a eu bonne réponse tout de suite : ça ne m'étonne pas de lui, il a beaucoup de culturisme.



C'est pas l'âge qui fait le moine.


C'est plus compliqué de voir que d'un œil quand on a l'habitude de voir avec les deux.



C'est utile les agriculteurs, c'est avec leur lait qu'on fait le pain.


C'est la guerre mondiale de 78.


Jordan, il est vraiment au bout de la roulette.


C'est dur d'être filmé 7 jours sur 24.


Moi je vends du rêve. Mon secret c'est la chemise ouverte !



Quelqu'un qui accepte pas ma personnalité alors que je suis mannequin lingerie et maillot de bain, euh... ?


Physiquement, je suis luxueux.


Le bois c'est noble et chaleureux, parce qu'il faut savoir qu'avant, le bois, c'était un arbre.


Les oreilles ont des murs.



Un bébé alligator, c'est dur, un peu comme les sacs à main.


Amélie va un peu loin. C'est une fille qui n'a pas sa langue dans sa bouche, ça c'est clair.



"Mélancolique" c'est quand on a bu et après on cuve ?



Vous aimez, alors visitez ce site : realitealafrancaise point com
11 commentaires
SOURIRES
Publié :7/10/2017 12h59
Dernière mise à jour :13/10/2017 20h22
1694 vues

Hier, vendredi 6 octobre, c’était la journée mondiale du sourire. Elle a été initiée en 1993 par Harvey Ball, le créateur du premier smiley en 1963.

Harvey Ball est mort en 2001 et la fondation "Harvey Ball World Smile Foundation" a été créée en sa mémoire. Elle a pour slogan "Améliorons ce monde au travers d'un sourire".

Plusieurs études scientifiques montrent que les sourires, même forcés, permettent de diminuer le rythme cardiaque, de libérer des endorphines et donc d’avoir meilleur moral.

Les 17 muscles zygomatiques qui interviennent dans le sourire ont un effet tenseur sur tout le visage ce qui limite le relâchement cutané dû à l’âge.

En 2014 un fabricant de vibromasseurs a créé une gamme appelée smile makers (les faiseurs de sourire).


Bon, je ne vois pas trop l’idée des créateurs de ces produits, forcément le « Frenchman » est celui qui m’intrigue le plus

On peut trouver depuis peu, de petits gadgets qui vont aider ceux qui ont naturellement du mal à sourire


Une étude de 2016 de la Wayne State Universty à Détroit qui a consisté à classer 230 photographies de joueurs de la ligue américaine de base-ball prises en 1952 en fonction de leur capacité à sourire, a montré que les plus souriants ont vécu 7 ans de plus que les moins souriants.

Déjà qu’on sait que le sexe permet de vivre plus vieux, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire…




…..
15 commentaires
INTERDICTIONS
Publié :2/10/2017 9h25
Dernière mise à jour :7/10/2017 8h07
2576 vues
Après l’interdiction de chapeauter…


…l’interdiction de papoter…


…l’interdiction de crapoter…


…l’interdiction de pisser à côté…


…l’interdiction de capoter…


…l’interdiction de tripoter…


…voilà l’interdiction de vapoter.


C’est sûr, y’en a qui vont chipoter…
15 commentaires
La pomme n’est pas le fruit défendu !
Publié :7/9/2017 9h48
Dernière mise à jour :17/9/2017 11h30
8256 vues
Observez bien ces deux images.

Vous pouvez constater que l’abricot est un fruit naturellement fendu alors que la pomme, non !
Comment un fruit qui n’est pas fendu pourrait-il être défendu ? Hé hé, voilà une question qu’aucun théologien ne s’est posée. Encore des gens payés à rien foutre…. Je les imagine bien ne jamais foutre, les théologiens, remarquez

Bon, vous me direz qu’il suffit de fendre une pomme en deux pour obtenir une pomme fendue, puis en la recollant, on peut obtenir, quasiment, une pomme dé...fendue, mais avouez que là c’est quand même sacrément abusé.

Revenons plus sérieusement au sujet, la Genèse, l’Ancien Testament, c’est de là que vient cette histoire de pomme qui est restée en travers de la gorge d’Adam. Soi disant que la perfide Eve aurait dit à ce benêt d’Adam : « T’as la dent, Adam, alors croque donc dans ma pomme. »

Mais que nenni, houlà, y’a tromperie et nous, pauvres pommes, on gobe tout ce qu’on nous raconte !

Les faits (enfin ceux relatés dans l’Ancien Testament) :
Après qu’il ait façonné le ciel et la terre, Dieu se mit en tête de créer le jardin d’Éden. Au milieu de ce jardin, il planta deux arbres. Le premier est l’Arbre de la Vie, le deuxième est l’Arbre de la Connaissance. Puis Dieu installe Adam et Ève. Ces derniers jouissent d’une liberté absolue à une exception près : sous aucun prétexte ils ne doivent manger du fruit défendu, celui de l’Arbre de la Connaissance. (Ben voyons ! Moins t'en sais, plus t'es manipulable !).
Sans surprise, Ève se fait convaincre par un serpent et incite son mec à en manger à son tour.
Dieu n’est pas content du tout et condamne la Femme à enfanter dans la douleur et l’Homme à devoir travailler à la sueur de son front pour survivre…
Vous remarquerez au passage que l’invention de la péridurale et du chômage de masse ont réussi à mettre à mal les desseins de l’Eternel.

Le hic, c’est que nulle part il est indiqué de quelle espèce est l’Arbre de la Connaissance !

Les théologiens se confondent en conjectures, serait-ce un olivier, un pied de vigne, un figuier, un grenadier,…. Va savoir Guillaume, la question est empreinte de gravité universelle.

La bévue viendrait de la traduction latine, le « mal » se dit « malus » en Latin et le « pommier » aussi. Vous pouvez d’ailleurs, pour briller en société, tartiner votre savoir en énonçant le nom botanique du pommier avec assurance : « Malus ». D’ailleurs avec mon assureur, le malus c’est toujours pour ma pomme.
Une erreur de traduction qui remonte maintenant à quelques millénaires, à quoi ça tient, mon Dieu.

Une confusion que l’on retrouve plus récemment aussi chez les amateurs de jeux de mots de piètre envergure avec la confusion entre la pomme et ses vers et les maux et leurs vers de l’almanach (comprenne qui pourra ).

Toujours est-il que si une Eve vous invite à goûter à son fruit fendu, ne soyez pas con, acceptez, sachez que ça n’est pas défendu.

…..
20 commentaires
Graphiques
Publié :10/8/2017 4h34
Dernière mise à jour :3/9/2017 1h29
9994 vues
.....











.....
12 commentaires
#33 – Normal ou pas ?
Publié :3/8/2017 7h24
Dernière mise à jour :26/8/2017 10h36
14693 vues
Rejoignez le symposium virtuel organisé par pocogato12

Mettez le lien vers votre production et lisez celles des autres ici : #33 Symposium Link for August "What Is Normal?"

Le thème du 33° symposium virtuel est «What Is Normal?»


Il semblait que cette journée ne serait pas normale, le temps déjà, il pleuvait à verse depuis le milieu de la nuit, les rafales de vent succédaient aux rafales de vent et la température ne dépassait pas les 15 °C, tout-à-fait anormal pour un mois de juillet.
Notre premier jour de vacances se passerait à l’intérieur de ce cottage loué pour une semaine.
Nous nous étions regroupés autour de la cheminée pour nous réchauffer, aucun d’entre-nous n’avait envie d’entreprendre la randonnée prévue. Nous étions affalés dans les sièges de ce salon, recouverts de couvertures pour nous tenir chaud, nous devisions de tout et de rien, maudissant ce temps de chien.
B. et moi, avions choisi le canapé et nous nous partagerions le même plaid.
C’est alors que J., qui fouillait dans les tiroirs de la table basse, s’écria : « Regardez ce que j’ai trouvé ! ». Elle brandissait un livre à la couverture noire et rouge, le titre, « Les bonheurs de Saphie » évoquait immédiatement l’érotisme…
« Pas normal de trouver ce genre de lecture au milieu des prospectus touristiques. » ironisait J. en commençant à feuilleter le fascicule.
Rapidement, elle sembla complètement prise par sa lecture, ses yeux brillaient en parcourant les lignes.
« Si tu nous en lisais des passages » suggéra P, relayé par plusieurs « Oh oui ! » « Vas-y ! ».
J. leva les yeux et nous regarda un à un, le regard amusé et un rien coquin, et puis elle commença à lire, la voix bien placée, elle y mettait le ton adéquat, la bouche gourmande, les lèvres rouges sensuelles formaient les mots, elle les dégustait, les suçait avant de nous les offrir encore humides et chauds.
L’atmosphère venait de se réchauffer dans ce salon, de façon anormale, en contradiction avec toutes les lois de la thermodynamique des fluides.
En temps normal, je n’aurais jamais osé, mais là, pris par l’ambiance, sans réfléchir à mon geste, je glissais une main, sous la couverture et la posais sur la cuisse chaude de B.
Je ne sais ce qui m’encouragea le plus à aller de l’avant, le regard brillant que B. me lança, son petit sourire ou le fait qu’elle changea de position dans le canapé me permettant ainsi de la caresser plus aisément.
Le passage que J. nous lisait, décrivait avec forces détails comment l’héroïne, Saphie, se faisait maintenant lécher le minou. Mes doigts avaient abandonné la cuisse de B. et s’attardaient sur son clitoris, la manière qu’elle avait eue d’écarter les jambes m’invitait à étendre mon exploration digitale. Lorsque je frôlais l’entrée de son vagin, maintenant bien humide, elle roulait discrètement des hanches, elle désirait sans doute que je poursuive l’exploration plus en profondeur, mais nous avions le temps, l’instant était si chaud, si bon, qu’il fallait qu’il se prolonge et je m’appliquais à suivre de mes doigts la narration du cheminement de la langue du personnage du roman qui faisait des allers et retours et labourait tous les replis du sexe de Saphie.
B. gloussait, ses joues avaient virées au rouge, cela pouvait passer pour ses appréciations à la lecture de J.
Vint l’instant où le personnage introduisit deux doigts dans le vagin de Saphie, B. se cambra et poussa un petit cri, je sentais sur mes doigts la merveilleuse pression des muscles de son vagin trempé.
La réaction de B. déclencha les rires dans l’assemblée, normal, ils ne savaient pas…
It seemed that this day would not be normal, the weather was already rainy from the middle of the night, the gusts of wind followed the gusts of wind and the temperature did not exceed 15 ° C, quite Abnormal for a month of July.
Our first day of vacation would take place inside this rented cottage for a week.
We had gathered around the fireplace to warm us up, none of us wanted to undertake the planned hike. We were slumped in the seats of this drawing-room, covered with blankets to keep us warm, and we were speaking about everything and nothing, cursing this bad weather.
B. and me had chosen the couch and we shared the same plaid.
It was then that J., rummaging through the drawers of the coffee table, exclaimed: "Look what I've found! ". She waved a book with a black and red cover, the title, "The joys of Saphie" evoked immediately eroticism ...
"It's not normal to find this kind of reading in the tourist brochures. J was ironic as she began to flip through the booklet.
Quickly, she seemed completely taken by her reading, her eyes shining as she roamed the lines.
" Read us some passages." suggested P, relayed by several "Oh yes! " " Go ahead ! ".
J. looked up and looked at us one by one, her eyes a little naughty, and then she began to read, her voice well placed, she put the proper tone, the greedy mouth, the sensual red lips formed the words, she tasted them, sucked them before we offered them still wet and hot.
The atmosphere had warmed up in this room, abnormally, in contradiction with all the laws of fluid thermodynamics.
Normally, I would never have dared, but there, caught by the atmosphere, without thinking about my gesture, I slipped a hand under the blanket and put it on the warm thigh of B.
I do not know what encouraged me the most to go forward, the shining look of B., her little smile or the fact that she changed her position on the sofa, allowing me to caress her more easily.
The passage that J. was reading to us, described in great detail how the pussy of the heroine, Saphie, was now licked. My fingers had abandoned B.'s thigh and lingered on her clit, the way she had spread her legs invited me to extend my digital exploration. When I approached the entrance of her vagina, now very wet, she was discreetly rolling hips, she probably wanted me to continue exploring more deeply, but we had a lot of time, the moment was so warm, so good, that it was necessary to prolong it and I applied myself to follow with my fingers the narration of the course of the tongue of the character of the novel that went back and forth and plowed all the folds of the sex of Saphie.
B. giggled, his cheeks now red, this could pass for his appreciation on reading from J.
When the character introduced two fingers into Saphie's vagina, B trembled and uttered a little cry, and I felt on my fingers the wonderful pressure of the muscles of her wet vagina.
The reaction of B. triggered laughter in the assembly, normal, they did not know ...










…..
17 commentaires
On s’en doutait mais c’est mieux quand la science le confirme
Publié :26/7/2017 2h30
Dernière mise à jour :29/7/2017 11h12
12131 vues

Extraits d’un article de Psychologie.com

De nombreuses études le confirment : le désir, cette pulsion de vie contribue à notre longévité. Tout simplement parce que le plaisir de faire l’amour rend heureux, et que l’état de félicité est excellent pour le système immunitaire. Le plaisir physique, source d’énergie, favorise un meilleur équilibre hormonal. L’explosion des endorphines dans le cerveau au moment de l’orgasme crée cette sensation d’euphorie, puis de bien-être : calme, réduction du stress et de l’anxiété et sommeil récupérateur à la clé.

L’hormone du câlin
L’hormone qui nous met dans cet état et nous rend accro l’un à l’autre, c’est l’ocytocine. Boostée par les caresses et les baisers, elle atteint son maximum dans le sang au moment de l’orgasme. Bien connue pour déclencher l’accouchement et développer l’attachement mère-enfant, l’ocytocine joue également un rôle dans la protection contre le cancer du sein. Libérée par la stimulation des mamelons lors des échanges sexuels, elle aiderait à éliminer les éléments carcinogènes des glandes mammaires. « Les femmes dont la poitrine est régulièrement caressée pendant les échanges sexuels sont mieux protégées du cancer du sein. C’est ce que révèle une étude de 1995, explique Sylvain Mimoun, gynécologue, et sexothérapeute. Faire l’amour booste la circulation générale et locale. Des relations sexuelles régulières abaissent ainsi les risques de phénomènes inflammatoires qui font le lit des cancers et des maladies cardio- vasculaires. En cas d’abstinence, il est donc conseillé de se caresser. »

Les hommes aussi concernés
« Du côté masculin, une étude américaine, réalisée sur 30 000 hommes et confirmée par une étude australienne, montre que des éjaculations fréquentes abaissent le risque du cancer de la prostate », explique Frédéric Saldmann, cardiologue, nutritionniste et auteur de La Vie et le temps (J’ai lu, “Poche”, 2012). Les statistiques sont plus que précises : à partir de douze éjaculations mensuelles la prévention devient significative et vingt et une éjaculations par mois réduisent ce risque d’un tiers. En effet, le massage prostatique effectué lors du rapport et l’émission de sperme contribueraient à éliminer les cellules carcinogènes. Et il réduirait aussi les microcalcifications qui s’accumulent dans la prostate. Là encore, les études soulignent qu’en l’absence de rapports sexuels, la masturbation protège la prostate.

Les besoins du coeur
À la trappe l’idée que l’activité sexuelle est dangereuse pour le cœur. Au contraire. Chez les femmes c’est l’abstinence, mais aussi l’insatisfaction qui augmenterait les risques d’infarctus du myocarde. Chez les hommes, selon une étude de l’université de Bristol de 1997, le risque de mortalité cardio-vasculaire est divisé par deux pour les amateurs de plaisir sexuel. Excellent exercice physique, l’activité sexuelle augmente la fréquence cardiaque, élimine les toxines par la sueur et tonifie les muscles.
Mais faut-il vraiment comptabiliser les échanges sexuels, pour s’assurer santé et longévité ? « On peut avoir l’orgasme triste, purement électrique, sans aucun sentiment de plénitude et de réalisation, déplore Alain Héril, psychothérapeute et sexothérapeute. Ce qui fait l’alchimie d’une sexualité épanouie, ce n’est pas la quantité, mais la qualité de nos échanges. » La sexualité qui équilibre corps et esprit est avant tout affaire de désir. « Et c’est ce désir, sexuel ou non, qui est fondamentalement réparateur », insiste le psychothérapeute.

…..
17 commentaires
Boute-en-train
Publié :23/7/2017 14h10
Dernière mise à jour :29/7/2017 11h15
13474 vues
La fête battait son plein, la salle à manger, une fois les tables et chaises poussées contre les murs, les lumières éteintes, s’était muée en une piste de danse trop petite, idéale pour que les corps puissent se frotter les uns contre les autres, discrètement, avec l’excuse hypocrite mais si jouissive de ne pouvoir faire autrement.

Je dansais, enfin je dansais, je piétinais sur place, goûtant aux plaisirs de la furtivité d’un regard brillant et coquin qui immanquablement précédait le contact appuyé d’un adorable fessier contre le mien ou venant se lover dans une de mes mains, une paire de seins se plaquant contre ma poitrine, une main anonyme et baladeuse qui me donnait des frissons. Que j’aimais ces promiscuités sensuelles.

C’est ainsi que mes amies remerciaient leur hôte qu’elles savaient attentionné, discret et jouisseur. Mes amis, leurs conjoints légitimes, étaient soit déjà trop ivres pour s’apercevoir de quoi que ce soit, soit bienveillants, ils savaient qu’ils profiteraient plus tard de mon rôle de boute-en-train, au double sens, celui d’animateur gai et drôle mais aussi au sens hippologique.
Voilà ce que dit Wikipédia à ce sujet : « En hippologie, le boute-en-train est un cheval entier qu’on place à proximité des juments afin de vérifier si elles sont en chaleur et les disposer à l'accouplement qui se fera avec un autre étalon sélectionné.
Si, à l’approche du boute-en-train, la jument tape, rue et s’énerve, c’est qu’elle n’est pas prête. Mais si elle se met à uriner, adopte la position campée, c’est le bon moment pour la conception du poulain.
Le boute-en-train ne provoque pas les chaleurs mais est capable de les déceler et de s'occuper des préliminaires. »

L’ambiance était maintenant surchauffée, il était temps que j’aille me rafraîchir et mettre une tenue qui offrait plus de facilité aux intrusions manuelles….
Lorsque j’entrai dans ma chambre, Elle était là, à la fenêtre, fumant une cigarette, Elle se retourna pour me lancer : « Je savais bien que tu n’allais pas tarder. » appuyant son propos d’un regard aguicheur, « Tu es venu vérifier que je ne suis pas une menteuse ? ».
À Son arrivée, quelques temps plus tôt, Elle m’avait soufflé, en me faisant la bise « J’ai pas mis de culotte ! » et là pour me prouver Ses dires, Elle remit son nez à la fenêtre tout en relevant doucement Sa jupe, faisant apparaître le bas des deux sphères charnues de Son petit cul blanc, deux merveilleuses parenthèses à l’horizontale tout en haut de Ses jambes fuselées.

Je m’approchai, voulant La prendre dans mes bras, Elle se retourna pour m’en empêcher « Tut, tut, tut, tut ! Puisque tu ne me crois pas sur parole, tu n’as pas le droit de me toucher……. Mais moi, par contre, je fais ce que je veux, je suis l’offensée. »
Tout en me dévisageant d’un air mutin et provocateur, ses mains s’attaquaient déjà à la ceinture de mon pantalon et aux boutons de la braguette, la pesanteur fit son office sur mon pantalon et mon caleçon et déjà sa langue s’acharnait à faire le tour de mon gland qui enflait rapidement. Puis Elle me goba le sexe, l’enfouissant presque entièrement jusqu’au fond de la gorge et commencèrent de rapides va-et-vient, sans ménagement, Elle tentait de suivre le rythme des basses de la musique, du 120 bpm, Elle n’y parvenait pas, Elle ne me laissait aucune chance, Elle voulait du rapide. Alors que je tentai de mettre une main dans Ses cheveux, Elle me bloqua le bras et sans lâcher mon sexe, inarticula un « Hon ! » péremptoire en fronçant les sourcils puis se remis à la tâche, reprenant Son rythme infernal.

Elle levait les yeux de temps en temps pour vérifier d’un regard lubrique et moqueur l’état de mon extatique désarroi. Puis, sentant que le fruit était mûr, Elle lâcha mon sexe et se penchant en avant vint s’empaler sans ménagement. Son sexe trempé n’eut que le temps de quelques allers et retours avant que je ne lâche ma semence, trois longs soubresauts qui accompagnèrent le cri qu’Elle ne put retenir. Puis Ses yeux brillants et Sa langue dans ma bouche, le goût de mon sexe sur Ses lèvres douces.
« Trouve moi un mouchoir et offre moi un verre et ne doute jamais plus de ma parole. »




…..
15 commentaires
Jeju Love Land
Publié :20/7/2017 4h42
Dernière mise à jour :23/7/2017 16h10
13034 vues
La république de Corée du Sud est un pays de 51 millions d’habitants six fois plus petit que la France. De nombreuses îles entourent la péninsule de Corée et sur l’une d’entre elles, l’île de Jeju, vous pouvez depuis 2004 vous détendre (ou vous tendre, c’est selon) dans un parc d’attraction peu commun.

Le thème du Jeju Love Land, comme son nom peut le laisser deviner, est l’Art érotique. Bien sûr, il s’agit d’une vision coréenne de cet art, mais il se trouve que les coréens sont des humains (et oui !) et que donc je comprends tout-à-fait leur idée de l’érotisme…

L’île de Jeju, au sud de la Corée du Sud (hmmmm c’est chaud !) est depuis longtemps une destination prisée pour les lunes de miel, le choix du lieu pour ce parc d’attraction était donc tout indiqué.

À Jeju Love Land vous pourrez contempler et même escalader et interagir avec toutes sortes de sculptures érotiques et pas des plus tièdes : des pénis de différentes tailles et formes, des vagins, des scènes de masturbation, d'exhibition, de voyeurisme et d’amour ; tout dans ce parc est consacré au sexe.

Je ne sais pas pour vous, mais moi ça me donne envie de m’immerger davantage dans la cul…ture corréenne











…..
15 commentaires
Mariages
Publié :18/7/2017 3h50
Dernière mise à jour :19/7/2017 10h10
13149 vues
Ben voilà, c’est la saison des mariages, ces longues journées où la bonne humeur est là, quitte à être forcée, où tout le monde sourit à tout le monde.

Ces longues séances de photos….

Heureusement, pour certains, le mariage est l’occasion de stimuler leur créativité












…..
14 commentaires
In vino veritas
Publié :9/7/2017 12h13
Dernière mise à jour :13/7/2017 14h56
14022 vues
In vino veritas
In vinasse very tôt
J’ai trempé ma carcasse
Et j’ai rempli mes vers
Du sang rouge de la Terre
Pour étancher mes soifs.

In vino veritas
Quand tu les prononças
Ces trois mots mon Vieux Pline
Pour faire le malin
C’est très hype le latin
Rien de rien sur les pines

In vino veritas,
Pffff !
In vino idées salaçes
Oui
Là-dessus rien à dire
Oui mais quand le temps passe
Et que croissent les désirs
In vino bite molasse !
Là, mon Vieux, y’a pas pire…










…..
19 commentaires
Bouteille à la mer
Publié :4/7/2017 8h16
Dernière mise à jour :28/7/2017 3h58
15652 vues
Il semblerait que la canicule soit de retour, Grands Dieux qu’il fait chaud dans cette salle d’attente malgré ce ventilateur qui brasse de l’air, l’expression est appropriée, son activité est d’une parfaite inefficacité…

J’attends que le dentiste ait fini avec le patient qui me précède dans la liste, tout va bien, seulement un quart d’heure de retard et un simple détartrage, je consulte sereinement mes mails, les notifications d’dmec.com.

La salle d’attente de la maison médicale est vide en cet après-midi de milieu de semaine, je n’habite pas dans ces zones de déserts médicaux, mon existence est somme toute tout-à-fait supportable mais si ennuyeusement banale.

C’est à ce moment-là qu’elles arrivent, la mère et la fille. Deux robes à fleurs qui ondulent joyeusement, la petite, une dizaine d’année, dans les tons bleus assortis à ses yeux, pleine de vie et qui gigote sur sa chaise, elles se sont assises en face de moi, un rendez-vous chez le kiné sans doute.
Tout de suite, l’enfant s’approche de la table, tout à côté de moi pour prendre une bande dessinée et retourne s’asseoir.
La maman, toute en jaunes et ocres, la petite quarantaine ravissante, je ne les regarde pas mais les surveille à la périphérie de mon champ visuel, je ne vois pas ses yeux rivés sur son portable, danse frénétique des pouces sur l’écran.

« Fais attention ma puce, quand on porte une jupe, il ne faut pas écarter les jambes comme ça, surtout quand il y a des gens en face, tout le monde va voir ta culotte ! »
Coup d’œil dans ma direction, le regard bleu de sa fille…
« Mais maman c’est une robe ! »
« C’est pareil ma puce. »
« D’accord je fais attention. »

Obéissante la puce, mais et toi, la maman, on dirait que tu ne fais pas ce que tu conseilles à ta fille, bon, il est vrai que tu es nettement plus discrète et …… que tu n’as pas de culotte….

Re coup d’œil par ici, je lève les yeux regardant par-dessus mes lunettes, nos regards s’accrochent, sourire de la maman et l’angle que forment ses jambes qui dépasse maintenant largement les 90 degrés, la température monte de plusieurs crans…

Le spectacle fut de courte durée, le kiné les attend déjà, la maman rapporte le livre sur la table à côté de moi et jette un coup d’œil d’une totale indiscrétion sur l’écran de mon portable, me fixe dans les yeux de son regard délavé et dans un souffle à la limite de l’audible, lance :
« Oh, vous aussi A.F.F. ! »
Son adorable petit cul que je devine sous les déhanchements de cette merveilleuse robe qui danse disparaît derrière la porte du kiné.

Ô Dieux des filtres de recherche dmec.com, venez à mon secours !






…..
22 commentaires

Pour créer un lien vers ce blog (effer2910), utilisez [blog effer2910] dans vos messages.

 effer2910 53H
53 H
Octobre 2017
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
 
2
1
3
 
4
 
5
 
6
 
7
1
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
1
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
       

Derniers visiteurs

Visiteurs Age Sexe Date
5gil5 57H17/10
REDMAMBA5 61H16/10
angedoux49  47H15/10
belette063  62F15/10
mycoventgarden 47F15/10
yckare  102H15/10
microp2017  57H15/10
Cassiel_  52H15/10
Caro91fr 55T15/10
profcoquin27bis  53H8/10